Aller au contenu

Dangers du CBD : le CBD est-il dangereux ?

Le blog du Génie - Genius CBD

Dangers du CBD : le CBD est-il dangereux ?

Nous sommes en 2022, et bien que les mentalités aient grandement évoluées, il y a encore du chemin à faire sur des sujets tel que l’égalité femme-homme, le réchauffement climatique ou encore… Eh bien le CBD ! En effet, un grand nombre de personnes font encore un amalgame entre le CBD et la plante de cannabis dans son ensemble. Alors si tu lis cet article, tiens toi prêt(e) à peut-être déconstruire tes idées sur les dangers du CBD.

Mais d'abord, qu'est-ce que le CBD ?

Si tu fais partie de ceux qui pensent que le CBD est dangereux, c’est certainement que tu ne sais pas réellement ce que c’est. Alors, laisse moi t’expliquer. 

Tout comme les autres espèces végétales, la plante de cannabis est constituée de nombreux éléments : des flavonoïdes qui sont les pigments responsables de la couleur, des terpènes qui sont des composants aromatiques, des vitamines, etc. 

Ceux qui nous intéressent dans cet article ce sont les cannabinoïdes. Il s’agit de molécules qui, une fois intégrées à notre organisme, vont se fixer sur des récepteurs de notre système endocannabinoïde et avoir une action sur des aspects tels que le sommeil, l’appétit, la douleur, et bien d’autres. Il existe un grand nombre de cannabinoïdes, mais les plus connus sont le CBD (cannabidiol), le THC (Tétrahydrocannabinol), le CBN (cannabinol) et le CBG (cannabigérol).

Si tu veux comprendre plus en détail ce qu’est le CBD et comment il fonctionne, n’hésite pas à lire notre article sur le sujet : Qu’est-ce que le CBD ?

Les craintes autour du CBD :

Quelques années auparavant, le CBD était assez méconnu et il existait peu d’informations sur le sujet. Il est donc compréhensible que certaines personnes fassent une confusion avec le cannabis THC. Voici les réponses et les explications à certaines idées reçues sur le CBD.

Le CBD défonce :

J’annonce tout de suite la couleur : c’est faux ! 

Nous avons vu plus haut que les cannabinoïdes exercent une action sur notre organisme. Lorsque tu consommes une fleur de cannabis qui procure un effet psychoactif, autrement dit un effet de défonce, cela signifie que cette fleur est fortement dosée en THC.

En effet, c’est la molécule de THC qui agit sur le système nerveux central et altère l’état de conscience. Le CBD quant à lui ne modifie pas la perception et ne procure pas d’effet planant. C’est la raison pour laquelle c’est le THC qui est classifié comme une drogue, et pas le CBD. 

Dans un rapport publié en 2017, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a affirmé que le CBD n’était pas dangereux pour la santé : « Il ne produit pas les effets que l’on observe généralement avec les cannabinoïdes tels que le THC. […] A l’état pur, le CBD ne semble pas présenter de potentiel d’abus, ni être nocif pour la santé ».

Ainsi, si tu hésites encore à acheter une de nos fleurs de CBD parce que tu as peur de finir complètement stone dans le fond du canapé, tu n’as rien à craindre.

Le CBD induit de la dépendance :

Il est vrai que les cannabinoïdes ont la faculté de se poser sur des récepteurs et d’agir sur ceux-ci. En revanche, ils n’agissent pas tous sur les mêmes récepteurs, ni de la même façon. Tandis que le THC va agir sur les récepteurs qui déclenchent la dopamine (hormone du plaisir), le CBD va agir sur ceux qui sécrètent de la sérotonine (l’hormone du bonheur, de la détente). 

Les produits à base de CBD procurent un effet calmant, mais la sérotonine n’intervient pas dans le circuit de la récompense. Tandis que la dopamine si. C’est la raison pour laquelle le THC peut provoquer une dépendance, mais pas le CBD.

Au contraire, certains consommateurs utilisent le CBD pour réduire leur dépendance au tabac, à l’alcool ou à la weed (THC).

Les effets secondaires comme dangers du CBD :

Une des principales craintes que les gens ont, est la possibilité d’avoir des effets secondaires suite à une consommation de CBD. Après tout c’est normal, on consomme une plante qui est principalement connue pour faire planer et dont on extrait les molécules pour obtenir le produit final. 

Bien qu’on ne puisse pas affirmer qu’il est impossible d’avoir des effets secondaires dus au CBD, en pratique cela est très rare. Et quand bien même il y en aurait, ils ne présentent aucune gravité et disparaissent rapidement en cessant la consommation. 

Une étude réalisée dans le cadre du traitement de l’épilepsie au CBD a fait ressortir qu’il pouvait entraîner des effets secondaires. Mais selon l’OMS ceux-ci ne sont pas plus graves que ceux faisant suite à la consommation d’autres substances contenues dans les médicaments classiques traitant l’épilepsie. 

Parmi les potentiels effets secondaires, on peut citer :

  • Un assèchement de la bouche : cela intervient généralement lorsque le CBD est fumé et parfois vapoté. Dans ce cas, il faut penser à boire de l’eau régulièrement.
  • De la somnolence : cet effet résulte d’un relâchement des muscles et d’une détente du corps et de l’esprit. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé de ne pas prendre le volant après avoir consommé des produits à base de CBD. L’idéal est d’attendre entre 4 à 6h après consommation.
  • Des nausées : ce symptôme est très rare, et intervient surtout en cas de surdosage. 
  • Un changement d’appétit : la consommation de CBD peut réduire l’appétit, ou à l’inverse l’augmenter. Cela varie en fonction des organismes, mais cela reste léger.

 

Il y a tout de même une situation dans laquelle il faut être particulièrement attentif(ve) : en cas de traitement médicamenteux. En effet, le CBD pourrait mal interagir avec d’autres substances, et le mélange pourrait causer des effets secondaires. Ainsi, si tu prends des médicaments et que tu souhaites consommer du CBD en même temps, il est important de demander au préalable conseil à ton médecin.

Les risques liés au CBD :

Bien qu’il y ait des craintes infondées et des idées préconçues sur le CBD, sa consommation peut tout de même s’accompagner de quelques risques. Il est important d’en avoir conscience afin de les éviter.

Fumer du CBD :

Le CBD est vendu sous diverses formes, parmi lesquelles une des plus recherchées est la fleur. De nombreux consommateurs de CBD préfèrent fumer de la fleur en roulant un joint qui va généralement contenir du tabac. 

Tout le monde le sait, le tabac est nocif pour la santé. Alors bien évidemment qu’il est dangereux de consommer du CBD si on accompagne cette consommation avec du tabac. Mais le risque dans cette méthode ne s’arrête pas là. En effet, fumer implique qu’il y ait combustion, et cela conduit des substances novices à se greffer à notre système respiratoire. Ainsi, fumer un joint de CBD même pur reste mauvais pour la santé. 

Pour les amateurs de la fleur, nous vous conseillons plutôt d’utiliser un vaporisateur. Dans ce cas, le CBD ne brûle pas mais il chauffe, activant ainsi les cannabinoïdes. Cette méthode est beaucoup plus saine. Tu peux également utiliser la fleur de CBD dans tes préparations culinaires. Si ça t’intéresse, n’hésite à lire l’article du Génie sur “Comment cuisiner du CBD“.

Et si tu n’es pas fan de cuisiner avec de la fleur de CBD, tu peux également retrouver du CBD sous diverses formes telles que des huiles, des infusions ou encore des cosmétiques. 

Le dosage :

C’est bien connu, tout excès nuit. Et le CBD ne fait pas exception à la règle. Si tu ne t’y connais pas du tout en produits au CBD, il est important de te renseigner sur le dosage adéquat avant d’en consommer. 

Une étude réalisée sur des souris a révélé qu’une forte dose de CBD dégrade le foie. Mais il faut préciser que les quantités injectées étaient extrêmes. La quantité de CBD qu’un humain doit consommer par jour ne doit pas excéder 20mg/kg. Or, il leur a été administré chaque jour une dose de 615mg/kg.

Le problème de dosage peut être plus délicat dans le cadre des produits au CBD pour animaux. En effet, il est plus difficile de remarquer si ton animal de compagnie réagit mal à un produit. Cela se fait généralement sentir après plusieurs jours. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de commencer par de petites doses, et de les augmenter au fur et à mesure si nécessaire.

Ainsi, le risque de dosage lié au CBD n’en est pas vraiment un lorsqu’il est contrôlé. Il est à noter qu’être attentif au dosage des produits consommés est également un pré-requis pour les médicaments issus de la pharmacopée. Il s’agit donc d’une évidence.

Pour conclure, le CBD est-il dangereux ?

Au vu de l’amalgame qui flotte entre le CBD et le cannabis, il n’est pas étonnant que certains pensent que cette molécule présente un danger.

Comme toute autre substance, si elle est prise en trop grande quantité, elle peut entraîner un risque qui reste malgré tout léger.

Néanmoins, il faut savoir faire la part des choses et comprendre que le CBD est différent de son poto le THC, et que contrairement à ce dernier, il ne procure pas d’effet psychotrope ni de dépendance.

Le CBD peut donc être considéré comme sans danger.

Laisser un commentaire

Tu as aimé ? Fais tourner !

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Retrouve les autres articles du Génie