Aller au contenu

Les contre-indications du CBD

Le blog du Génie - Genius CBD

Le CBD est connu pour ses bienfaits sur de nombreux maux et sur les symptômes de certaines maladies. En effet, il permet entre autres de soulager la douleur, de lutter contre le stress et les insomnies et même de réduire les manifestations de maladies cutanées telle que l’eczéma. Mais il reste important de faire attention à sa consommation, que ce soit en termes de quantité ou d’interactions. 

Nous te présentons dans cet article les contre-indications du CBD, et les conditions dans lesquelles il est particulièrement nécessaire de faire attention à sa consommation. Mais attention, cela ne t’abstient pas de demander également conseil à ton médecin.

Le CDB et ses bienfaits :

L’abréviation CBD vient du mot cannabidiol. Il s’agit d’une molécule provenant de la plante de cannabis qui fait partie de la catégorie des cannabinoïdes comme le THC (Tétrahydrocannabinol) ou encore le CBG (Cannabigerol). 

Contrairement au THC, le CBD ne procure pas d’effet psychotropes, c’est-à-dire qu’il ne défonce pas. Au contraire, il est généralement utilisé pour ses nombreuses vertus. 

Les plus recherchées par les consommateurs sont :

  • Soulager la douleur : qu’il s’agisse d’une douleur musculaire liée à de la pratique physique par exemple ou d’une douleur interne liée à une maladie, les effets analgésiques du CBD contribuent à moins ressentir la douleur.
  • Lutter contre les problèmes de sommeil : le CBD procure une détente psychique et un relâchement des muscles, ce qui contribue à l’endormissement.
  • Réduire le stress et l’anxiété : les produits à base de CBD permettent d’être plus détendu. 
  • Réduire les problèmes de peau : le CBD permet de resserrer les pores et a une action anti-inflammatoire qui permet de réduire l’acné et l’eczéma.

Il existe énormément de raisons d’utiliser du CBD. Si tu veux en savoir plus, nous te conseillons de lire notre article sur les bienfaits du CBD

Si cela te convainc suffisamment pour te lancer dans la consommation de CBD, il est tout de même nécessaire de connaître les conditions idéales de consommation, car il existe quelques contre-indications.

Les contre-indications du CBD :

Les contre-indications du CBD liées à la surdose :

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’existe pas de posologie générale pour le CBD. Chaque organisme est unique et peut y réagir différemment selon la quantité, la forme du produit (huile, fleur, gélule, etc.) ou d’autres facteurs. De plus, selon le problème à traiter, la réaction peut également varier (en cas de maladie par exemple). C’est la raison pour laquelle il est important de commencer par de petites doses, quitte à les augmenter progressivement si on en ressent le besoin.

Une dose trop importante de CBD peut avoir des conséquences qui varient selon les cas. L’effet le plus souvent observé est la somnolence. Le CBD facilite l’endormissement, et en cas de surdose, cet effet peut être décuplé.

Dans le cas de la maladie de Parkinson, cela peut entraîner des tremblements et/ou des mouvements musculaires. Pourtant, à faible dose il peut permettre de mieux appréhender certains symptômes de la maladie. Il ne faut donc pas consommer de CBD sans l’encadrement de son médecin si on souffre de Parkinson.

C’est également le cas pour les personnes souffrant de troubles cardiaques. Un système cardio-vasculaire déjà affaibli est plus sujet à des effets secondaires en cas de consommation de CBD. Celle-ci n’a quasiment pas d’impact sur personnes jeunes, mais la résistance vasculaire est plus faible chez les plus de 50 ans sujets à AVC.

Les contre-indications du CBD liées à des interactions :

Il existe plusieurs cas dans lesquels il n’est pas recommandé de consommer du CBD.

Il est contre-indiqué pour les personnes présentant une insuffisance rénale ou hépatique sévère, ainsi que pour celles ayant des troubles psychotiques (tels que la schizophrénie ou la bipolarité).

Le CBD peut également entraîner une baisse de la tension artérielle chez les personnes ayant des problèmes artériels. Cela va s’accompagner de vertiges.

Il est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes de consommer du CBD. Les recherches ne sont pas suffisamment précises sur les effets sur l’humain. Le risque pour le fœtus est donc trop élevé. Les produits à base de CBD sont également interdits aux personnes de moins de 18 ans.

Il est important de faire attention à sa consommation de CBD en cas d’interaction médicamenteuse. Selon le traitement pris, le CBD peut modifier (à la baisse ou à la hausse) ses effets, mais il se peut également que le médicament modifie les effets du CBD. 

Les anti-hypertenseurs, antidépresseurs, antihistaminiques, antalgiques, protecteurs gastriques, traitements hormonaux sont des médicaments qui sont décomposés par le foie afin de permettre qu’ils se répandent dans le système immunitaire. Ainsi, les cumuler avec du CBD, pourrait influer sur la rapidité avec laquelle le foie métabolise le médicament.

Les effets les plus souvent observés en cas d’interactions médicamenteuses sont la somnolence, l’augmentation du risque cardiovasculaire, la confusion, et la perte d’efficacité du traitement.

Outre les médicaments, il faut également faire attention aux interactions avec d’autres compléments alimentaires. Mélangé avec du CBD, le millepertuis, la sauge, ou la mélatonine par exemple peuvent conduire à une fatigue importante.

Pour finir, le CBD étant issu d’une plante, il se peut que les personnes allergiques au pollen y réagissent mal. Ces personnes doivent alors faire attention si elles souhaitent essayer d’en consommer.

Les effets secondaires indésirables :

Hormis les risques en cas de surdose et d’interactions, le CBD peut avoir de légers effets secondaires. 

Le plus répandu est la somnolence. Il est donc important de ne pas prendre le volant après avoir consommé du CBD, car les réflexes sont amoindris. Pour les personnes sujettes à la fatigue, nous recommandons de consommer du CBD plutôt le soir avant de dormir.

Mais le CBD peut également provoquer la sécheresse de la bouche, des nausées, une modification de l’appétit (plus ou moins faim selon les personnes).

Il est à noter que ces effets sont rarement observés et restent légers lorsque cela arrive.

Selon l’OMS, le CBD ne présente pas de danger connu pour la santé. Il peut donc être consommé sans trop de risque pour bénéficier de ses nombreux bienfaits. Mais il est important de rester vigilant sur les quantités consommées et les conditions dans lesquelles on le fait. Si tu as un doute, ou que tu suis un traitement, il est nécessaire de demander conseil à ton médecin en amont.

Laisser un commentaire

Tu as aimé ? Fais tourner !

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Retrouve les autres articles du Génie